Philosophie et pratique sportive

A la suite de Pierre Hadot et de Michel Foucault, la philosophie antique peut être conçue comme exercice spirituel, c’est-à-dire comme une “discipline dont l’enjeu est de transformer la manière de vivre, d’appréhender le monde”[1]. Il s’agissait indissociablement d’un discours et d’une mise en œuvre pratique, y compris corporelle. Or le discours et la pratique, l’intellect et le corps sont aujourd’hui le plus souvent séparés et même régulièrement montés en opposition. Dans le milieu scolaire par exemple, le sport est souvent perçu comme une perte de temps, limitant les activités intellectuelles. On argumentera ici au contraire le besoin d’une unité. Or, il me semble que l’on peut s’inspirer de la philosophie antique pour penser une telle unité et concevoir un mode de vie philosophique (ou une philosophie comme art de vivre) adapté à notre époque. Comment doit-on alors y penser la place du sport ?

Dans le langage courant, le mot sport est utilisé de manière peu spécifique, regroupant les jeux antiques et modernes, les pratiques physiques, qu’elles soient hygiéniques, compétitives, ludiques ou d’entrainement.

[…]

Raymond Belle

Le père de David

Né le 3 Octobre 1939 à Hué au Viêt-Nam, Raymond BELLE, (père de David BELLE), orphelin de père après les violents combats qui secouent ce qu’on appelle alors « l’Indochine », est séparé de sa mère lors de la division du pays en deux parties.

Reccueilli par l’armée française, il est incorporé comme enfant de troupe à Dalat, et reçoit une éducation militaire qui forgera son caractère pour le reste de sa vie. Rapatrié en France à la chute de Dien Bien Phû, il y terminera son cursus militaire éducatif en 1958.

Formé pour tuer, il finira par sauver des vies.

En effet, alors agé de 19 ans, ses qualités physiques exceptionnelles et sa volonté de servir lui font intégrer le régiment de sapeurs-pompiers de Paris.
Rapidement, Raymond se distingue dans les différents challenges sportifs du corps et même nationaux. Il deviendra champion de grimper de corde du régiment.

Athlète émérite, il intègre l’équipe spéciale des moniteurs de gymnastique. […]

David Belle

L’initiateur, le précurseur

David BELLE est né le 29 Avril 1973 à Fécamp (76 – Seine-Maritime).
Issu d’une famille modeste de la banlieue parisienne, c’est à Fécamp en Normandie puis en Vendée, aux Sables d’Olonne qu’il passe les quatorze premières années de son existence. Elevé par son grand père maternel, Gilbert KITTEN, (ancien adjudant-chef de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris), David est bercé de récits héroïques et se passionne dès son plus jeune age pour tout ce qui a trait à l’action pure.
Son père, Raymond BELLE, enfant soldat et ancien enfant de troupe de DALAT en Indochine, une force de la nature et un excellent sportif et Sapeur Pompiers de Paris, lui aussi. Il fut un sauveteur émérite, reconnu par la profession et marqua profondément la vie de David. (cf. : La fabuleuse histoire des pompiers. Ed : Tallandier du commandant DEROO conservateur du musée de la brigade des sapeurs pompiers de Paris.)

La fabuleuse histoire des pompiers. […]