La vidéo comme méthode d’entrainement

La vidéo a une grande importance dans le parkour. Notre pratique ne s’est pas répandue sur la surface du globe sur la base de journaux papier, d’enseignants spécifiquement formés ou de grandes fédérations. Le cinéma, les reportages télévisés mais également la multitude de vidéos amateures ont permis sa diffusion, l’émergence et l’apprentissage de patterns techniques, et ont contribué à motiver des jeunes et moins jeunes à tenter l’aventure. Ici, je vais développer un thème peut-être un peu curieux : la vidéo comme méthode d’entrainement et ses effets sur la (ma) motivation.

Il y a bien longtemps, j’ai amorcé une série de vidéos qui présentaient chaque fois un différent « spot » de ma ville. Le but était de montrer différents lieux, pas nécessairement les spots les plus prisés des traceurs, et montrer ce que l’on peut y faire, afin de les valoriser comme espaces de jeu. Le but n’était pas une exhaustivité absolue. Mais le fait de vouloir montrer la diversité de ce qu’on pouvait faire d’un même lieu m’amenait à me rapprocher des limites de ce que je pouvais imaginer et réaliser avec mon corps à un moment donné, dans un espace donné. […]

S’entraîner au Parkour ?

S’entraîner au Parkour c’est quoi ?
Il y a l’apprentissage d’un répertoire technique. La maitrise de son corps et la compréhension du mouvement. Un développement physique et mental.
Être capable de se déplacer à toutes vitesses, dans tous types d’environnement, de manière sure et contrôlée. Être capable de faire face à toutes sortes d’obstacles, savoir ce que l’on est capable de faire ou pas.
Découvrir la notion de fluidité sur des mouvements et des enchaînements. Apprendre à bien se réceptionner après un saut en hauteur, en longueur, de travers, avec ou sans élan, avec une maitrise de la roulade. Apprendre à doser un saut, pousser plus ou moins fort et dans la bonne trajectoire pour un amorti léger, précis et équilibré.
S’entraîner à passer partout, prendre appuis sur un mur et se hisser au dessus, des murs de toutes tailles, avec tous types de revêtements. Être capable de grimper dans un arbre, sauter sur un tronc, une branche, une barrière, un poteau, marcher en équilibre sur une barrière, faire un tour sur sois même, se déplacer suspendu par les bras…
Faire un tic-tac, un passe muraille, un retour, un saut de fond, un saut de chat classique, plongé, inversé, intégral, un lazy-vault de face, de coté, un speed-vault, un passage glissé, un passage espagnol, une simple roulade, avant, arrière, de coté, plongée… Il existe une infinité de techniques à découvrir, à créer sur mesure…
S’aventurer dans toutes sortes de parcours et viser le « sans fautes » pour apprendre à se fixer des objectifs réalisables du premier coup. […]

Méthodes de préparation physique pour le Parkour

Table des matières:

  1. Avant-propos
  2. Musculation
  3. Flexibilité
1) Avant-propos

Voici une liste assez complète des exercices de musculation nécessaires/utiles à la pratique du parkour. Plusieurs exercices travaillent les mêmes muscles, et vous ne devez pas tous les faire. Je vous conseille de varier, et c’est pourquoi la liste est longue. Tous les exercices se font avec son propre poids, ce qui limite les blessures et les coûts d’entraînement (en fait, ça ne devrait rien coûter). Vous devez aussi voir vos capacités et ce que vous avez besoin pour chaque exercice. Normalement, vous devriez être fatigués à la fin de chaque série, mais encore capables de continuer. Vous ne devez pas être complètement morts à la fin d’une seule série, sauf dans le cas du nombre maximal de répétitions. Lorsque je parle de fois par semaine, voyez-y le nombre de jours où il faudrait faire les exercices choisis en une semaine. Les séries ne comptent pas pour une journée. Par exemple je voudrais dire qu’il faut faire 3 séries de 10 répétition 4 fois par semaine. […]

Parkour et entrainement au Parkour

I] Au fait, qu’est-ce que le Parkour ?
Pour reprendre la définition dans l’article correspondant:
Le Parkour répond à une fonction première de l’être humain : se déplacer. C’est un art qui sollicite un véritable esprit de combattant et propose de l’action pure à ses pratiquants.

L’idée de départ est un homme qui court et que rien n’arrête. Le parkour c’est aussi le fait d’aller d’un point A à un point B de la manière la plus rapide et la plus efficace possible.

Un paradoxe subsite alors, quand nous nous entrainons (répétitions de sauts, physique pur, etc.), on nous pose souvent la question qu’est-ce que l’on fait et on répond souvent du Parkour, pourtant majoritairement nous ne faisons pas ce qui est défini plus haut, lorsque l’on sort s’entrainer.

II] Que faisons-nous alors la majorité du temps ?
Concrètement, et pour faire simple, nous nous entrainons au Parkour.
C’est à peu près la même chose, mais il faut néanmoins bien saisir la nuance entre FAIRE du Parkour, et S’ENTRAINER AU Parkour. […]

Éthique de l’entraînement

Cet article a pour but de d’être un guide d’entraînement simplifié applicable en tout lieu.

1.Respectez les gens
Le Parkour est une activité plutôt mal comprise, et par sa nature, les gens peuvent l’interpréter de façon négative. Essayez de rester très calme et compréhensif envers les gens, ne cherchez pas à débattre avec qui que ce soit. Il est en général mieux de ne pas s’entraîner devant un large public, et l’entraînement dans des zones plus calmes signifie que vous pouvez pratiquer comme vous le voulez. Rappelez vous que le Parkour n’est pas un spectacle, vous n’avez donc pas de raison de vous entraîner devant d’autres personnes.
Si un agent de sécurité ou le propriétaire du lieu dans lequel vous vous entraînez vous demande de partir, soyez simplement polis et acquiescez. Ne rentrez pas dans un conflit avec ces gens car cela peut être être défavorable dans le futur à des pratiquants qui n’ont rien à voir, soyez aussi compréhensif que vous le pouvez envers la ou les personnes impliquées, de cette façon vous aurez plus de chance de pouvoir vous entraîner tranquillement en ce lieu dans le futur. […]

Les bénéfices du Parkour

Le bénéfice le plus évident de la pratique du Parkour est qu’il augmente votre capacité à vous déplacer entre différents lieux. C’est l’essence même du Parkour, le déplacement utile d’un endroit à un autre. Vous devenez conscient de chemins reliant un lieu et un autre que vous n’auriez jamais vu avant, et votre capacité à utiliser ces chemins augmente plus vous vous entraînez. Cela peut aussi avoir des applications pour le self défense car votre capacité à mettre rapidement de la distance entre vous et un attaquant va vous mettre hors de danger dans de nombreux cas.

La condition physique est un autre atout du Parkour. Ce n’est pas seulement que le Parkour utilise et fait forcer tour à tour chacun de vos membres, c’est surtout que chaque technique et mouvement implique le corps dans sa totalité, vous fournissant un incroyable exercice de musculation. Il combine de courtes activités intenses et de longues périodes d’exercice moins violents, augmentant simultanément l’endurance et l’explosivité de vos muscles. […]

Entrainez votre esprit

Le problème avec le Parkour est qu’il ne consiste pas seulement à apprendre de nouvelles façons de penser, il est aussi nécessaire d’en oublier certaines.

La façon dont l’esprit d’une personne fonctionne est influencée par son expérience passée. Comme chacun a son propre lot d’expériences, les processus mentaux de chacun seront différents. Il n’y a donc pas de façon spécifique d’expliquer ou d’apprendre les aspects mentaux du Parkour car chaque personne doit chercher sa propre voie à partir de sa vision personnelle du mouvement.

Quand ils pratiquent le Parkour, beaucoup de gens réalisent qu’il existe bien plus de routes pour traverser un lieu qu’ils n’en auraient utilisé autrement. Ce qui prend le plus de temps est quand l’esprit essaie d’évaluer le potentiel en mouvements d’un terrain qu’il n’a pas considéré antérieurement et tous les mouvements différents qui ne lui étaient pas accessibles auparavant. Même les gens qui pratiquent depuis de nombreuses années continuent de trouver de nouvelles façons de bouger à travers différents endroits. […]

Courbatures et fréquences d’entrainement

Courbatures
Non les muscles n’explosent pas, ils subissent des micro-déchirements de leurs fibres, ce qui va occasionner une adaptation, les fibres vont soit augmenter en nombre, mais généralement elles vont surtout augmenter de volume (pas forcément beaucoup, cela dépend du type d’effort et du métabolisme de la personne).

Quand tu as des courbatures, tu peux soit te reposer pour que les fibres se réparent, soit t’entrainer sur ta douleur, ce que je conseille, car généralement c’est ce qui fait partir les courbatures, et éa muscle aussi la volonté ;-). Dans tout les cas pour progresser il faut stresser les muscles, aprés c’est une question de dosage, à chacun de le/se découvrir par l’expérience.

Faire le même nombre de répétitions (pompes, tractions, flexions ou autre) de la méme façon chaque jour ça fait progresser au début seulement, pour ceux qui n’ont pas encore bati leur corps ou qui reprennent après une longue période.
Fréquence d’entrainement:
Une fois le corps bien développé et entrainé, il y a une mémoire qui fait que le niveau acquis antérieurement va revenir bien plus vite qu’en partant de rien si par exemple on s’arrète pendant une période assez longue. […]