La roulade

Texte original posté sur parkour.net, archivé par l'Internet Archive. Il peut avoir été légèrement reformaté, mais est rendu ici dans son contenu original, potentiellement avec toutes les erreurs, imprécisions et manquements d'origine.

Table des matières

  1. Définition
  2. Vidéo
  3. Idées reçues
  4. Technique

La roulade peut être définie ainsi : consiste à amortir sa chute en roulant au sol d’une épaule à la hanche du côté opposé.

Quelques idées reçues :

« La roulade doit être bien droite » (roulade de gymnastique). Ce type de roulade est fortement déconseillé : on roule sur toute la colonne vertébrale et la tête n’est pas à l’abri.
« La roulade doit être la plus latérale possible » : aucune raison particulière qu’elle le soit, c’est à chacun de trouver la roulade qui lui convient.
Elle ne sert pas qu’à amortir un saut de fond, Elle peut être utilisée après un plongeon entre deux barrières par exemples pour mieux repartir (et éviter de s’écraser au sol), etc…

Technique

L’apprentissage de la roulade n’est pas simple si on a un mauvais geste au départ. Elle peut prendre plusieurs années avant d’être totalement maîtrisée, donc ne venez pas pleurer si vous n’y arrivez pas après une semaine
Comme c’est assez complexe de décrire le mouvement et que les vidéos peuvent suffire, on va vous laisser vous débrouiller avec une liste de petites idées qui peuvent « débloquer » votre apprentissage.

  • Il faut « rouler » et pas faire des petits saltos et s’exploser le bas du dos. Même si c’est évident à vitesse normale, ça l’est moins sur un sprint.
  • Le mouvement doit être diagonal, de l’épaule à la partie juste au dessus de la hanche opposée (c’est un conseil donné par la plupart des traceurs)
  • « de l’épaule à » ne veut pas dire rouler sur l’épaule !!!! Il faut rouler à partir du haut du dos, juste derrière l’épaule et surtout pas passer dessus. Faites attention, on peut se déboîter si on se trompe.
  • Si la tête touche, il y a un gros problème, il faut rentrer la tête et faire la roulade encore plus latérale.
  • On ne s’écrase pas au sol, puis on roule… les bras n’amortissent pas, ils accompagnent le mouvement : on roule le long du bras et le mouvement de balancier au départ peut aider à avoir un mouvement fluide.
  • Il faut éviter de taper le sol avec son genou à l’arrivée.
  • Si vous croyez avoir maîtrisé votre roulade et vous en êtes tout fier, essayez la sur le béton… Le bitume, c’est un peu comme un maître en arts martiaux qui vous frappe tant que le mouvement n’est pas correct.
  • Une fois la roulade maîtrisée à l’arrêt ou dans une situation particulière, il faut l’entraîner de toutes les façons possibles (sprint, d’une hauteur, sans vitesse horizontale, etc…). Testez sur de l’herbe avant le béton pour ne pas avoir de mauvaises surprises.
  • Le plus important : il n’y a pas de « modèles » de roulades. Comme tout mouvement du parkour, elle doit s’adapter à votre morphologie, au type d’obstacle etc… Essayez aussi de varier pour vous faire votre propre opinion.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.