La compétition et le parkour

Ce texte s’intéresse à la question de la compétition en parkour, vise à clarifier la position « anti-compétition », à poser et critiquer des arguments fréquents, cela dans le but d’établir des bases afin de pouvoir élever le débat.

Commençons par relever 3 éléments, une fois pour toutes :

  1. Nous ne craignons pas pour notre pratique individuelle. Nous savons très bien que personne ne va nous forcer à faire de la compétition. Nous savons que, a priori, une pratique alternative est possible, même sous un modèle dominant (n’est-ce pas ce qu’est déjà le parkour, par rapport au monde sportif « traditionnel » ?).
  2. Nous ne sommes pas là pour imposer par la force notre modèle. Personne de sensé ne parle d’interdire la compétition. Néanmoins, nous considérons que le modèle non compétitif comme meilleur, et voulons donc le privilégier, en exposant de manière discursive les désavantages du modèle compétitif mais surtout en ne faisant pas la promotion des valeurs compétitives dans notre pratique personnelle (on pense ici principalement aux interactions avec les débutants ou le public, que ce soit entre amis, au sein d’une association, à travers les médias, etc.).
[…]

Mais pourquoi ils font ça ?!

Introduction

Lorsqu’on m’a proposé d’écrire un article pour Urban Culture et pour la FPK, j’ai été bien chaud jusqu’à ce que vienne le moment de prendre la plume: qu’allais-je donc bien pouvoir écrire? Il me semblait que tous les sujets intéressants avaient déjà été choisis. Et si c’était pour rédiger des banalités dites et redites, autant m’abstenir. Je me suis donc abstenu – dans un premier temps. L’idée m’est ensuite venue d’utiliser un joker. J’ai donc fait appel à l’une de mes sœurs et à ma mère, toutes deux parfaites incultes en la matière, et leur ai demandé quelle était la première question qui leur venait à l’esprit lorsqu’on leur parlait du parkour. La réponse ne s’est pas faite attendre, elles ont répondu toutes deux dans un unisson quasi-symphonique, l’une « à quoi ça sert?« , et l’autre « quel est l’intérêt« .

Hum. Passés le terrible choc et la profonde désillusion liée à une telle incompréhension de la part de ma propre famille, je me suis dit que je tenais peut-être une idée à creuser. […]

Bibliographie et filmographie

Qu’est-ce-que le parkour?
Le parkour est né il y a une vingtaine d’années à Lisses, en banlieue parisienne, fondé par David Belle, inspiré par son père, Raymond Belle. Le mot “parkour”, dérivé de “parcours”, désigne en réalité deux choses bien distinctes: premièrement, un moyen de locomotion basé sur le principe d’efficience et ne faisant usage que du corps humain ainsi que des structures et objets se trouvant sur sa route (finalité de la pratique); deuxièmement, une méthode d’entraînement, incluant des exercices techniques, physiques, et mentaux destinés à rendre possible l’usage de ce moyen de locomotion (moyen pour atteindre cette finalité). Ces deux dimensions sont évidemment intrinsèquement liées puisque l’une est la condition rendant possible l’autre. Aussi sont-elles désignées par le même vocable: parkour. L’efficience, maître mot du parkour, se définit comme l’optimisation des moyens mis en oeuvre pour parvenir à un résultat; autrement dit, c’est la capacité de produire le maximum de résultats avec le minimum d’effort, de dépense. L’efficience recouvre donc plusieurs dimensions : vitesse, sécurité, économie d’énergie, capacité d’adaptation, fluidité. […]

Le vocabulaire du Parkour

Le Parkour, comme toute discipline, utilise pour chacun de ses mouvements une appellation bien spécifique. Il ne s’agit ici en aucune façon de se marginaliser ou même de se donner un style, c’est un moyen très naturel pour tout pratiquant de se rattacher à une même base commune afin de simplifier les conversations.
Imaginez deux secondes la boxe sans son uppercut, le basket sans son dunk, le foot sans sa roulette marseillaise… Que faudrait-il mettre à la place ? Un coup de poing ascendant à la pointe du menton adverse, un joueur qui saute ballon en mains et qui le dépose dans le cercle s’y accrochant au passage le temps d’une pause victorieuse… Ca n’aurait plus aucun sens.

Pour le Parkour c’est pareil : synthétiser tout déplacement en un terme simple et compréhensible.

La liste n’en est pas très longue mais elle a son importance, aussi en avons-nous fait un récapitulatif afin de vous aider à y voir plus clair si toutefois vous n’aviez pas encore eu le temps de vous familiariser. […]

Parkour et entrainement au Parkour

I] Au fait, qu’est-ce que le Parkour ?
Pour reprendre la définition dans l’article correspondant:
Le Parkour répond à une fonction première de l’être humain : se déplacer. C’est un art qui sollicite un véritable esprit de combattant et propose de l’action pure à ses pratiquants.

L’idée de départ est un homme qui court et que rien n’arrête. Le parkour c’est aussi le fait d’aller d’un point A à un point B de la manière la plus rapide et la plus efficace possible.

Un paradoxe subsite alors, quand nous nous entrainons (répétitions de sauts, physique pur, etc.), on nous pose souvent la question qu’est-ce que l’on fait et on répond souvent du Parkour, pourtant majoritairement nous ne faisons pas ce qui est défini plus haut, lorsque l’on sort s’entrainer.

II] Que faisons-nous alors la majorité du temps ?
Concrètement, et pour faire simple, nous nous entrainons au Parkour.
C’est à peu près la même chose, mais il faut néanmoins bien saisir la nuance entre FAIRE du Parkour, et S’ENTRAINER AU Parkour. […]

Éthique de l’entraînement

Cet article a pour but de d’être un guide d’entraînement simplifié applicable en tout lieu.

1.Respectez les gens
Le Parkour est une activité plutôt mal comprise, et par sa nature, les gens peuvent l’interpréter de façon négative. Essayez de rester très calme et compréhensif envers les gens, ne cherchez pas à débattre avec qui que ce soit. Il est en général mieux de ne pas s’entraîner devant un large public, et l’entraînement dans des zones plus calmes signifie que vous pouvez pratiquer comme vous le voulez. Rappelez vous que le Parkour n’est pas un spectacle, vous n’avez donc pas de raison de vous entraîner devant d’autres personnes.
Si un agent de sécurité ou le propriétaire du lieu dans lequel vous vous entraînez vous demande de partir, soyez simplement polis et acquiescez. Ne rentrez pas dans un conflit avec ces gens car cela peut être être défavorable dans le futur à des pratiquants qui n’ont rien à voir, soyez aussi compréhensif que vous le pouvez envers la ou les personnes impliquées, de cette façon vous aurez plus de chance de pouvoir vous entraîner tranquillement en ce lieu dans le futur. […]

Freerunning et parkour

Introduction

Bien qu’à l’origine le « parkour » et le « free running » faisaient référence au même art : l’Art du Déplacement, de nos jours ces deux termes définissent deux disciplines bien distinctes dont le but final diffère considérablement, même si elles peuvent à priori sembler similaires pour les non initiés.

Parkour

Origine
Au départ, seul le nom de « L’Art du Déplacement » était utilisé. Toutefois, aux alentours de 1998, Hubert Koundé, un ami de David Belle, inventa un nouveau terme. C’est un dérivé du Parcours de Combattant, la fameuse course d’obstacles proposée par Georges Hébert en tant qu’entraînement militaire. Etant donné l’aspect très proche par nature entre L’Art du Déplacement et la Méthode Naturelle, cela semblait être une logique concordance. Koundé supprima « du Combattant » puisque David Belle n’était plus un soldat et qu’il ne s’agissait pas là d’une discipline leur étant spécifique. Il remplaça également le « c » par un « k » suggérant ainsi une certaine agressivité et la dureté de l’entraînement, puis supprima le « s » final et muet qui allait en contradiction avec la philosophie du Parkour, basée sur l’efficacité. […]

Raymond Belle

Le père de David

Né le 3 Octobre 1939 à Hué au Viêt-Nam, Raymond BELLE, (père de David BELLE), orphelin de père après les violents combats qui secouent ce qu’on appelle alors « l’Indochine », est séparé de sa mère lors de la division du pays en deux parties.

Reccueilli par l’armée française, il est incorporé comme enfant de troupe à Dalat, et reçoit une éducation militaire qui forgera son caractère pour le reste de sa vie. Rapatrié en France à la chute de Dien Bien Phû, il y terminera son cursus militaire éducatif en 1958.

Formé pour tuer, il finira par sauver des vies.

En effet, alors agé de 19 ans, ses qualités physiques exceptionnelles et sa volonté de servir lui font intégrer le régiment de sapeurs-pompiers de Paris.
Rapidement, Raymond se distingue dans les différents challenges sportifs du corps et même nationaux. Il deviendra champion de grimper de corde du régiment.

Athlète émérite, il intègre l’équipe spéciale des moniteurs de gymnastique. […]

Les bénéfices du Parkour

Le bénéfice le plus évident de la pratique du Parkour est qu’il augmente votre capacité à vous déplacer entre différents lieux. C’est l’essence même du Parkour, le déplacement utile d’un endroit à un autre. Vous devenez conscient de chemins reliant un lieu et un autre que vous n’auriez jamais vu avant, et votre capacité à utiliser ces chemins augmente plus vous vous entraînez. Cela peut aussi avoir des applications pour le self défense car votre capacité à mettre rapidement de la distance entre vous et un attaquant va vous mettre hors de danger dans de nombreux cas.

La condition physique est un autre atout du Parkour. Ce n’est pas seulement que le Parkour utilise et fait forcer tour à tour chacun de vos membres, c’est surtout que chaque technique et mouvement implique le corps dans sa totalité, vous fournissant un incroyable exercice de musculation. Il combine de courtes activités intenses et de longues périodes d’exercice moins violents, augmentant simultanément l’endurance et l’explosivité de vos muscles. […]

Comment commencer le Parkour ?

Si naît en vous l’envie de débuter la pratique du Parkour alors prenez le temps de la réflexion : soyez sûr de votre décision et comprenez bien ce qui vous attends avant de vous précipiter dans des sauts irréfléchis.

1- Comprendre le Parkour

Le Parkour est une méthode d’entraînement permettant l’amélioration de tout un chacun par l’apprentissage de déplacements naturels et de franchissements d’obstacles. Les principes que vous y apprendrez pourront s’appliquer à tous les aspects de la vie. Les bénéfices que vous en retirerez à long terme seront aussi divers qu’une remise en forme solide, la capacité à vous déplacer efficacement pour sortir de situations dangereuses, une confiance accrue en vous-même et en vos aptitudes, un meilleur self-control pour au final devenir une personne plus détendue, positive et à l’esprit ouvert. Discipline miracle ? Bien au contraire, il va de soi que tous ces bienfaits ne tomberont pas du ciel mais seront le fruit d’efforts intenses et de remises en question pour obtenir des résultats concrets et durables. […]