Manifeste contre l’organisation de compétitions de parkour

Nous, traceuses et traceurs de France et d’ailleurs, nous opposons le plus fermement du monde à l’organisation de championnats et compétitions de parkour.

Cela pour deux raisons majeures:

1-La compétition n’est compatible avec aucun des principes du parkour

« Le parkour est une méthode d’entraînement ».

Celui qui a dit ça n’est autre que son fondateur, David Belle. Il y est question d’efficience, et non de performance; de passer des obstacles, pas de gagner un prix. Et puisqu’il s’agit d’une méthode d’entraînement, cela suppose de l’entraînement, et non du spectacle. Le parkour n’est pas un sport, et n’a rien en commun avec le sport si ce n’est l’usage physique qu’il fait du corps humain. C’est une méthode d’entraînement technique, physique et mentale, une discipline impliquant une philosophie, une façon particulière de penser, de s’entraîner, et de regarder autour de soi.

La compétition n’est rien d’autre que du spectacle. C’est l’adversité donnée en spectacle. Les gens vous jugent sur votre performance physique dans un temps donné. […]

Parkour-parks ou parkour : il faut choisir

 « Entre la nature et nous, que dis-je ? entre nous et notre propre conscience, un voile s’interpose, voile épais pour le commun des hommes, voile léger, presque transparent, pour l’artiste et le poète », Henri Bergson, Le Rire.

Introduction

Face à l’hostilité exprimée par une partie des pratiquants du parkour devant l’inauguration, il y a peu, du premier parkour-park de France, les promoteurs et défenseurs de ce lieu invoquent la liberté individuelle: il faudrait laisser chacun libre de pratiquer là où bon lui semble, personne n’obligeant les pratiquants à venir s’entraîner sur cette nouvelle « aire de parkour » (1).

Le problème est qu’il ne s’agit pas là d’un simple débat d’opinions relevant de positionnements personnels sans autre incidence sur la pratique; ce qui est en question, c’est le sens même de la pratique, sa définition, son essence, et ce qui est en jeu, son devenir et la qualité de sa transmission. C’est tout du moins ce que je vais tenter de montrer ici. […]